accident transall à Carbes

 samedi 16 novembre 2019  à Carbes 81570

Ce samedi 16 novembre au matin, fût le moment de se recueillir et de raconter à nouveau cet événement au cours duquel 13 soldats sont morts: neuf appartenaient à l’Armée de l’air et rattachés à Francazal, trois issus de la Bomap (chef largueur et largueurs armée de terre) et un photographe du Sirpa.

C160 110

Il y aura 35 ans le 23 novembre prochain que cet accident aéronautique hors normes s’est produit au-dessus des champs cultivés de la commune de Carbes, dans le Tarn.Le 8 RPIMa est intervenu tres rapidement pour sécuriser la zone et aider les secours .

1 8   2 4

Ce drame avait causé la mort des 13 militaires qui se trouvaient à bord des deux aéronefs qui se sont heurtés accidentellement avant de s’écraser l’un à Cantegaline et l’autre au Rougé. 

Journal télévisé de l'epoque 

Un exercice « hors radar »

le CIET (centre d’instruction et d’entraînement du transport) de Francazal avait demandé à deux de ses avions, en vol d’entraînement avec des élèves, de faire la reconnaissance ( météo, direction et force du vent ) sur la zone de saut de Castres au profit des deux avions en attente.transportant la  «2ème» compagnie du «3ème» RPIMa de Carcassonne, commandée par le capitaine Charpentier alors un double exercice aéroporté qui consistait à décoller du continent pour sauter en Corse à Solenzara puis de redécoller de là-bas afin d’être larguée sur le Causse à Castres.
Un témoin raconte: «Le premier Transall est tombé à pic, dans un champ de Cantegaline. Le second a tenté de reprendre de l’altitude mais s’est écrasé un peu plus loin, au Rougé. Ils se sont enflammés. C’était un choc La suite fut tragique. On déplora la perte de dix aviateurs (instructeurs et élèves-pilotes) et de trois parachutistes-largueurs de la BOMAP, tous de Francazal.

 

Ainsi ce samedi 16 novembre, une messe fût célébrée à la salle des fêtes Louis-Auret à 10 heures à Carbes 81570  car l’église Saint-Martin est en cours de réfection. À 11 heures, une cérémonie civile et militaire eut lieu au pied de la stèle des « Ailes brisées ». 

 

Commentaires

  • AMALVIT
    • 1. AMALVIT Le 18/11/2019
    Comme d'habitude les paras du 8 n'oublient pas leurs frères de l'armée de l'air et de la BOMAP .Au regard des photos cela devait être une belle et émouvante cérémonie .Merci de nous faire partager ces instants .
  • Thierry VLADIKINE
    • 2. Thierry VLADIKINE Le 12/11/2019
    Je m'en rappel comme si c'était hier... On a monté la garde toute la nuit... Le chef était l'adjudant Klein... Déjà ont voyaient la fumée du crash depuis Fayolle... On a ramasser les corps... Pas beau à voir.. 35 ans déjà ???....
    Triste
  • ROLLAND
    • 3. ROLLAND Le 12/11/2019
    Merci Jean-Daniel de nous rappeler ce terrible accident qui marqua pas mal de parachutistes cette année là .Ma pensée ira vers eux et leurs familles ce samedi j'en profite pour te remercier pour ton site qui réunit les jeunes et anciens volontaires par tes photos et tes récits une mémoire vivante du 8 RPIMa des années 70 à nos jours Amitiés